Que savoir sur la garde des enfants après le divorce ?

L’enfant que vous avez eu pendant votre union est également un bien commun. Dès que survient le divorce, le caractère indivisible de la nature humaine vous oblige à parler en thème de garde d’enfant. Que faut-il savoir de cette garde, lorsque vous devez divorcer ? Lisez ce contenu pour y découvrir toutes les réponses sur la garde d’enfant après le divorce.

Le droit de garde de tous les parents

L’enfant est indivisible. Quel que soit votre régime de mariage, vous ne pouvez pas partager les enfants issus de votre union, comme les biens immobiliers. De fait, la loi octroie aux deux parents le droit de garde de l’enfant. Autrement dit, aucune partie ne peut prétendre obtenir la garde exclusive de l’enfant. Après la séparation, l’un ne peut décider de partir avec les enfants, sans le consentement de l’autre. De plus, aucun parent n’est supérieur à l’autre. Car les enfants proviennent des efforts conjugués des deux parties. Toutefois, certaines circonstances peuvent obliger un parent à obtenir la garde totale de l’enfant.

Obtenir la garde exclusive des enfants sans le consentement du conjoint

Il peut arriver que vous ne vous entendiez pas avec votre partenaire après le divorce. Et sans votre approbation, votre ex-conjoint s’octroie le droit de la garde. Lorsque vous êtes dans une pareille situation, recourez à la justice sociale pour la réclamation de ce qui vous est dû. En réalité, la police ou la justice ne doit pas intervenir dans la garde de vos enfants. C’est une situation dans laquelle vous et votre ex-partenaire devez vous entendre. Parfois, il est vain que vous portiez plainte à la police. Car vous n’aurez pas le résultat que vous attendez réellement. La plainte à la police est prise au sérieux, lorsque le départ avec les enfants s’assimile à un enlèvement. Mais quand vous constatez que ce n’est qu’une mésentente en famille, abstenez-vous-en. L’enfant peut en être affecté psychologiquement. Au cas où le juge interviendrait et se prononcerait sur cette affaire, son verdict sera temporaire.

Le droit de visite des enfants après le divorce

Après le divorce, il est normal que les enfants soient élevés dans de bonnes conditions. Mieux, quoique vous ne viviez plus ensemble, vous êtes responsable de leur éducation. Pour ce faire, vous avez entièrement le droit de le visiter sans occasionner une situation d’agressivité. Pour les intérêts de l’enfant, vous ne devez pas avoir une conversation verbale violente avec votre ex-partenaire. Cela ne doit arriver ni à l’école ni à la maison. Les enfants sont vulnérables et très sensibles. Voilà pourquoi, aucun de vous ne doit interdire le droit de visite à l’autre. Que vous ayez la faveur de la garde d’enfant ou non, assumez votre responsabilité tout en respectant les droits de l’autre.

Quels critères juridiques pour établir la garde des enfants

Avant que le juge ne choisisse le parent qui garderait les enfants, il doit coûte que coûte se référer aux critères établis pour la garde des enfants. Au nombre de ces critères figure la capacité que chacun des parents a à supporter les enfants. Aussi, l’opinion de l’enfant, son âge, ses besoins et sa stabilité influencent le jugement que prononce le juge. Plusieurs autres critères y sont également évoqués. Tous ces critères privilégient la bonne éducation de l’enfant et son épanouissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut