Pourquoi opter pour le divorce par consentement mutuel ?

Les époux disposent de plusieurs manières pour se séparer. Chaque option a ses avantages ainsi que ses principes. Il convient donc de choisir celle qui répond aux aspirations des deux conjoints. Le divorce par consentement mutuel est l’une des manières les plus accessibles. Les époux bénéficient de plusieurs avantages dont voici les principaux.

Une séparation pas chère

Le divorce par consentement mutuel est une séparation qui s’effectue à l’amiable. Il se repose sur l’accord des conjoints. Ces derniers ne sont pas obligés de se séparer devant le juge. Ainsi, un règlement à l’amiable se passe avec la présence du notaire. Ce qui voudra dire que les conjoints n’effectueront plus d’importantes dépenses. Ils seront à l’abri des procédures judiciaires couteuses.

De même, le divorce par consentement s’effectue avec la présence de l’avocat de chaque partie. Toutefois, les époux peuvent choisir d’avoir le même avocat. Toutes les décisions du contrat émanent des deux parties. Elles sont libres de définir qui va dans l’intérêt commun pour un divorce sans contrainte.

Les époux s’entendent également sur tout ce que peut engendrer leur séparation. Il s’agit entre autres de :

  • La garde des enfants
  • La résidence familiale
  • Le partage des biens
  • Les prestations financières.

La gestion de tous ces différents aspects ne nécessite pas la présence d’une tierce personne. Par conséquent, ils économisent les sous supplémentaires qui pourraient les peser.

Une séparation rapide

Le divorce par consentement est l’une des formes de divorces les plus rapides. De fait, lorsque les époux s’entendent sur tout ce qui concerne leur mariage, leur avocat procède à l’établissement de la convention. À l’issue de la rédaction, il la leur renvoie afin qu’ils puissent voir s’il a respecté tous les accords

Aussi, les conjoints disposent-ils de 15 jours pour lire et corriger la convention. Si rien n’est à signaler dans l’intervalle de ces jours, ils sont tenus alors de la signer. Après la signature, ils pourront la déposer auprès du notaire. Ils doivent respecter cette procédure avant de faire la demande de la modification de leurs états civils.

En réalité, les experts dans le domaine jugent que le divorce par consentement mutuel peut se faire au bout d’un mois.

Le respect de la vie privée des conjoints

Il n’est pas fréquent que les couples divorcent sans le dévoilement de leur intimité. Autrement dit, leur vie privée est connue de tous, notamment le juge et les avocats. Les psychologues peuvent aussi s’en mêler en cas de conflits.

Avec le divorce par consentement mutuel, les époux ont donc le choix de ne pas révéler les raisons de leur séparation.  C’est un avantage qui leur permet de conserver leur vie privée malgré la séparation. Ce qui a engendré le divorce reste entre eux pour leur bien et celui de leurs enfants.

En outre, les époux s’engagent à supporter les conséquences de leur divorce. Ces conséquences sont émises dans le contrat établi sous la coupole de leurs avocats. Étant donné que le contrat n’est pas sous les ordres du juge, les conjoints sont responsables de son contenu.

Ils jouissent donc d’une liberté des clauses que contient la convention. Toutefois, ils sont appelés à prendre en compte leurs enfants et leurs intérêts respectifs. Chaque partie a le devoir de respecter les clauses établies puisqu’elles proviennent de leur accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut