Les principaux pièges à éviter au cours de la procédure de divorce

L’engagement de la procédure de divorce ne signifie pas que vous êtes libre de faire ce que vous voulez en attendant le jugement. Tant que le divorce n’est pas officiellement prononcé, vous êtes soumis aux obligations et aux devoirs du mariage, et ce même si vous avez hâte de retrouver votre liberté, quitter le domicile conjugal ou encore tester votre pouvoir de séduction. Pour vous éviter de commettre des fautes, nous allons vous donner un aperçu sur les principaux pièges à éviter au cours d’une procédure de divorce.

Abandonner le domicile conjugal

Vous avez envie d’avoir votre petit chez vous et vous songez partir du domicile conjugal ? Même si votre envie vous martyrise, tant que vous êtes marié (e) légalement, sachez que vous êtes toujours soumis (e) à la vie en communauté. Vous êtes donc dans l’obligation de cohabiter avec votre conjoint jusqu’à la prononciation de votre divorce. Si vous voulez forcer les choses et quitter le domicile conjugal en cours de votre procédure de divorce, cela peut être considéré comme une faute et donc vous desservir. Toutefois, sous certaines conditions, il vous sera possible de quitter le domicile conjugal en cas d’harcèlement, de violences verbales ou physiques, de danger pour les enfants ou autres. Afin de déterminer si ce dernier constitue ou ne constitue pas une faute, les juges tiendront compte des motifs du départ.

Faire de nouvelles conquêtes

Vous avez envie de tester votre pouvoir de séduction et de tenter de nouvelles relations ? Même si vous avez hâte de rencontrer de nouvelles personnes et de passer à autre chose, tant que le divorce n’est pas prononcé, vous êtes dans l’obligation de vous soumettre au devoir de fidélité. Une  aventure d’un soir ou une relation suivie qui a eu lieu au cours de votre procédure de divorce peut vous mettre en situation d’adultère. Le juge pourra considérer qu’il y a eu faute dans le cas où les faits sont avérés et prouvés. Cela peut pourtant changer les paramètres concernant votre procédure de divorce.

Empêcher l’accès du domicile conjugal à votre conjoint

Vous ne supportez plus votre conjoint et vous voulez l’interdire l’accès au domicile conjugale en changeant les serrures ? Tant que le divorce n’est pas prononcé, si vous commettez l’erreur de laisser votre conjoint sur le palier, sachez que cela peut constituer une faute, au même titre que l’abandon du domicile conjugal.

Pour reprendre possession de votre espace de vie, soyez donc patient et attendez toujours que le juge prononce officiellement votre divorce. En prenant connaissance de ces erreurs, vous allez sans doute mieux agir durant votre procédure de divorce afin que le jugement puisse être prononcé en votre faveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut