L’AMF : une autorité importante dans l’univers du trading en France

L’univers du trading est en constante évolution. Pour qu’un site soit considéré comme fiable et digne de confiance, il doit être placé sous l’autorité et le contrôle de l’AMF (Autorité des marchés financiers). Que faut-il savoir sur cette autorité ?

Les points essentiels à connaître sur l’AMF

À l’instar des autres pays, la France dispose également d’une autorité en charge du contrôle des marchés financiers, à savoir l’AMF. Cette autorité va se charger de régulariser les produits, les acteurs ainsi que les sociétés cotées en Bourse. Cette institution dispose d’un pouvoir législatif. Elle a le droit de sanctionner les traders qui ne se conforment pas aux règles.

Cette autorité joue aussi le rôle d’informateur. Elle peut indiquer les brokers qui sont fiables et dignes de confiance. Elle va vérifier les compétences des PSI (Prestataires de services d’investissement).

Pour travailler dans le domaine du trading, il est essentiel d’avoir un minimum de connaissances sur différentes thématiques. Le personnel doit connaître l’environnement réglementaire et les techniques concernant les marchés financiers. Il est à noter que l’AMF propose une « Certification AMF » aux traders considérés comme légaux.

L’AMF : une autorité reconnue dans l’univers du trading en France

D’après les termes du règlement de l’AMF, il est essentiel que les traders disposent d’une certification. Dans l’univers du trading, chaque structure doit disposer :

  • D’un gérant : cette personne est à même de prendre les décisions en rapport avec les investissements.
  • De vendeurs : il s’agit des personnes qui s’occupent d’informer les investisseurs ou des conseillers à la clientèle. Ces individus vont apporter des conseils en matière de transaction sur les instruments financiers.
  •  De responsable de la compensation des instruments financiers : ce professionnel se charge d’enregistrer les transactions, de gérer les risques et d’effectuer le contrôle.
  • De responsable post-marché : c’est le responsable des activités concernant la tenue du compte-conservation.

Ce qu’il faut savoir sur le contrôle de légalité des traders par l’AMF

Pour qu’une plateforme de trading soit légale, les responsables du site devront passer un examen de l’AMF. L’évaluation est présentée sous la forme d’un QCM. Ce dernier comporte 12 thématiques avec différentes pondérations. Il est à noter que les questionnaires sont répartis entre l’AMF et un organisme qui propose l’examen certifié.

Il existe deux catégories d’examens : la catégorie A et la catégorie C. En ce qui concerne la première catégorie, elle s’attache aux connaissances approfondies dans le domaine du trading. Il est vital d’avoir un taux de réussite de 85 % sur les réponses. La seconde catégorie concerne les connaissances de base sur l’activité de trader. Pour réussir, il faut obtenir 75 %.

Les responsables du site disposent d’un délai de 3 heures pour répondre correctement aux questions posées. Pour accéder à des bons résultats, il faut être bien préparé et avoir la volonté de se démarquer.

L’AMF : une autorité en charge de surveiller les marchés de trading

L’AMF ne se contente pas de certifier les sites de trading. Cette autorité veille également à ce que les réglementations soient respectées. Elle s’assure que les utilisateurs ont accès aux bonnes informations. Si elle soupçonne des abus de marché, elle peut mener des enquêtes.

  • La surveillance des marchés financiers

L’AMF s’occupe de contrôler les instruments financiers tels que les actions, les obligations, les produits dérivés, etc. Cette autorité peut intervenir sur le marché français et sur ceux cotés sur les marchés européens (ceux qui sont des acteurs sur le territoire français).

L’AMF va se référer aux informations obtenues à travers les communiqués de presse, les informations sur les réseaux sociaux, les forums de discussions, etc. Il se peut aussi que les informations proviennent des lanceurs d’alertes, de professionnels, etc.

  • L’ouverture de l’enquête

Si cette autorité possède une piste sérieuse concernant les manquements aux règles ou le fonctionnement des marchés financiers, elle peut ouvrir une enquête en toute confidentialité. Le rapport d’enquête va être transmis au Collège de l’AMF. Celui-ci va décider s’il faut poursuivre l’enquête et appliquer une procédure de sanction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut