Qui a droit à la pension alimentaire ?

La pension alimentaire est une procédure selon laquelle les parents assurent la garde des enfants en cas de divorce. Toute personne a aussi la possibilité de la verser à un membre de sa famille. Seul un avocat spécialisé en droit des familles peut mieux en parler. Il est en mesure de définir celui qui a besoin d’une pension alimentaire.

Que savoir de la pension alimentaire ?

Une relation de solidarité existe entre les membres d’une famille qui vit dans l’harmonie. Pour cela, ils peuvent s’entraider de façon mutuelle. De fait, la pension alimentaire est un acte par lequel une personne décide d’aider son prochain. Il peut s’agir d’un membre de sa famille ou une connaissance importante.

La pension alimentaire peut être versée financièrement ou en espèce. Elle constitue un soutien pour aider quelqu’un à subvenir à ses besoins. Ces derniers sont de divers ordres et permettent à l’individu de s’épanouir.

Dans le domaine du droit, la pension alimentaire intervient lorsqu’un couple séparé doit assurer la prise en charge des enfants. Toutefois, dans certains cas, ce sont les enfants qui la versent aux parents, des grands-parents à l’endroit des enfants.

En principe, la pension alimentaire concerne surtout les enfants dont les parents ont divorcé. Ainsi, elle est versée mensuellement aux enfants par le parent qui n’a pas la garde des enfants. Le montant versé se définit suivant les instructions du juge spécialisé dans les affaires familiales.

En fonction de chaque cas, elle peut suivre plusieurs procédures. Tout dépend de la situation qui s’est présentée. Elle constitue donc un acte indispensable pour prendre soin de l’enfant.

La pension alimentaire pour les enfants

Les enfants constituent les premiers bénéficiaires de la pension alimentaire. Bien que le versement ne soit pas directement fait pour eux, ils le reçoivent par le biais du parent qui assure leur garde. Celui qui est chargé des enfants n’est pas concerné. Il revient donc à l’autre parent d’assumer ses responsabilités.

Pour une pension effective, l’âge ne compte pas. Quel que soit l’âge de l’enfant, il a droit à la pension alimentaire. Le critère principal pour lequel il bénéficie de cet acte est sa capacité financière. De fait, l’enfant doit grandir dans un environnement sain. Il doit pouvoir assurer ses besoins fondamentaux. Sans la réunion de ses deux aspects, le parent ne doit en aucun cas arrêter d’envoyer la pension alimentaire.

Quand l’enfant est en mesure de s’occuper financièrement, il peut refuser l’offre tout en demandant de la stopper. En général, les enfants atteignent l’autonomie financière lorsqu’ils deviennent majeurs. Cependant, ceux qui sont déjà autonomes avant l’âge majeur ne sont plus concernés par la pension alimentaire.

La pension alimentaire pour le conjoint

Le conjoint peut aussi dans une certaine mesure bénéficier de la pension alimentaire. Bien qu’il faille privilégier les enfants, les juges peuvent définir autrement le bénéficiaire. Il peut imposer une pension à l’un des conjoints au titre des mesures provisoires. Elle est valable lors de la procédure du divorce.

Mais, dès que les conjoints se séparent, la pension alimentaire ne pourra plus avoir lieu. Car aucun lien n’existe entre les époux. Le divorce annule cette charge qui n’a plus sa place. Autrement dit, à l’issue de la séparation des conjoints, le devoir d’assistance n’a plus d’effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut