Comment bénéficier d’une pension de retraite à la mort de son conjoint ?

La pension de retraite est une allocation perçue par les personnes en situation de retraite pour subvenir à leurs besoins vitaux étant donné qu’ils ne perçoivent plus de salaire. Pour certaines raisons comme la mort, il peut arriver les membres de la famille reçoivent une telle rémunération. Dans ce cas il est important de connaître les dispositions à prendre pour jouir d’un tel droit.

Types de pensions de retraite disponible à la mort d’un conjoint

Deux types de pensions sont mis à dispositions des conjoints vivants. Il s’agit de la retraite de réversion et l’allocation de veuvage. Dans l’un ou l’autre des cas, il est important de pouvoir remplir les conditions pour en jouir pleinement.

Retraite de réversion

À la mort de votre conjoint ou même ex-conjoint, vous pouvez bénéficier de la retraite de réversion. Il s’agit d’une somme qui vous sera versée chaque mois en guise de pension du décédé. C’est-à-dire que vous percevrez une partie de la somme que vous devait recevoir votre conjoint s’il était admis ou non à la retraite. Ladite somme est généralement égale au 54% de la retraite normale. Ce pourcentage ne prend pas en compte les majorations de retraite, mais peut être réduit en fonction de vos revenus.

Conditions à remplir pour percevoir sa pension

Que le conjoint soit votre ex ou non, il est possible que vous bénéficier de sa retraite de réversion. Dans ce cas, il est important d’avoir au moins 55 ans pour en jouir. Il faut également qu’il soit en mesure de justifier être ou avoir été le ou la conjoint du défunt. Il peut arriver que la retraite de réversion soit partagée au cas le décédé aurait eu à se remarier une ou plusieurs fois.

A cela s’ajoute, les conditions de ressources qui ne doivent pas excéder un montant prédéfini. Dans le cas contraire pas d’ouverture au droit à la pension. Il s’en suit une analyse des ressources du futur bénéficiaire.

 Allocation de veuvage

C’est une aide financée allouée par la sécurité sociale au conjoint survivant. Elle est temporaire et n’est pas à confondre à la retraite de réversion. Elle ne tient pas compte des conditions de décès du conjoint disparu.

Conditions à remplir pour percevoir sa pension

La première chose à considérer est l’âge du bénéficiaire qui doit être inférieur à 55 ans. S’il a 55 ans, il doit faire une demande pour une retraite de réversion. Aussi, le conjoint décédé doit avoir souscrit à l’assurance vieillesse 3 mois avant sa mort. Ici, le remariage du bénéficiaire l’exempte de la perception de l’allocation. En plus de cela, il doit s’assurer de ne pas avoir un salaire ou revenu mensuel supérieur à 790,24 euros par mois.

Outre ces deux types de pensions possibles, de nombreuses autres sont disponibles. Il peut s’agir d’une assurance, d’un régime particulier de pension de la sécurité sociale, etc. Ces allocations sont cumulables selon le régime choisi par le défunt. De là, s’ouvre alors une autre dimension de la perception de pension. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut